M&A : il est temps de vous spécialiser dans le secteur TMT en France

eFC logo
business woman using mobile payments online shopping and icon customer network connection on virtual screen, m-banking and omni channel

C'est le bon moment de faire carrière en fusions & acquisitions dans le secteur des Technologies, Médias et Télécommunications (TMT). En 2017, celui-ci a enregistré en France 291 transactions et poursuit ainsi sa croissance amorcée en 2016. Cette activité soutenue est dominée par le secteur des Technologies dont le nombre d’opérations a bondi de près de 50% en deux ans, porté par les segments « IT » et « Software ».

Tel est le principal constat de l'étude annuelle de PwC qui dévoile les résultats portant sur le marché des M&A dans le secteur des TMT en France, le cabinet de conseil et d’audit ayant fondé ses analyses sur des données fournies par Merger Market 2017 et complétées par des données Strategy& ainsi qu'une recherche indépendante.

Une activité toujours dynamique

Le dynamisme de l’activité persiste en 2017 avec une hausse de 9% des transactions comptabilisées, qui est portée par le secteur des technologies dont le nombre d’opérations a bondi de près de 50% en deux ans. La valeur totale des transactions s’élève à 28,7 milliards d’euros.

La valeur moyenne des transactions rencontre cependant un léger repli (-25%) par rapport à 2016 en raison de deux facteurs principaux : la baisse des « méga-transactions » (opérations de plus de 5 milliards d'euros) ainsi qu'une hausse du nombre des transactions dans les opérations du secteur des Technologies plus modestes en valeur, sur des sociétés de plus petite taille et en forte croissance.

« Le secteur est aussi marqué par le fort dynamisme des opérations 'sortantes' du secteur des Technologie », déclare Steven Perrin, associé chez PwC spécialiste des télécoms. « Thales, Altran, Ingenico ou Schneider Electric ont, parmi d’autres, largement alimenté l’actualité M&A en 2017 en renforçant leur position à l’international ».

Une évolution à 3 vitesses...

Dans le secteur des Technologies, la forte dynamique observée s’explique par la volonté d’adaptation des grands groupes aux évolutions liées à la transformation numérique. Cette dynamique s’illustre notamment dans l’importance du sous-segment « Software », dont le nombre d’opérations a été multiplié par deux ces deux dernières années et concentre en 2017 près de la moitié des opérations du secteur (rapprochement entre Morpho et Obertur pour devenir Idemia mais aussi dans la monétique, avec l’acquisition de Bambora par Ingenico).

Une légère baisse des opérations marque l’année 2017 du côté des Médias, alors l’activité de fusions & acquisitions est portée par la concentration et le développement dans le domaine du digital et des contenus, comme l’illustrent le rachat de Teads par Altice, et celui d’aufeminin.com par TF1.

Enfin, dans le secteur des Télécommunications, les experts de PwC observent une certaine stabilité des transactions. L’activité est marquée par les opérations sur les infrastructures sur 2016 et 2017 : une tendance qui devrait se confirmer en 2018 avec la cession annoncée par Altice des tours de télécom de SFR et de Portugal Telecom.

Des pratiques qui évoluent

Les nouveaux enjeux soulevés par la transformation numérique impactent non seulement la nature des transactions, mais aussi la façon dont elles sont menées. Avant toute acquisition, l’acheteur évalue les synergies potentielles avec sa cible, mais aussi les risques en termes de disruption par la concurrence, d’obsolescence technologique, et de cyber sécurité.

Les pratiques en matière de due diligence évoluent en fonction de ces besoins, en s’appuyant sur des outils de Data Analytics qui permettent d’agréger, visualiser, et évaluer les données existantes de manière très rapide. Les transactions se voient donc simplifiées et gagnent en transparence, ce qui pourrait expliquer en partie le dynamisme croissant du secteur.

« Ces nouvelles pratiques en matière de due diligence sont très largement portées par les évolutions technologiques, le développement du digital et le poids toujours plus important des données », précise Steven Perrin. « D’ailleurs, les entreprises matures dans l’acquisition de cibles digitales ont compris depuis longtemps la nature critique de ces Due Diligence. Le recours à ces nouveaux outils et technologies devraient contribuer au succès des opérations de M&A au cours des prochaines années ».

Crédit photo : ipopba / gettyimages

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...
Loading...