Une ex-banquière de Goldman Sachs à Paris crée sa société de conseil M&A

eFC logo
Une ex-banquière de Goldman Sachs à Paris crée sa société de conseil M&A

Min Liu

Partant du constat que les dirigeants de sociétés françaises et chinoises avaient besoin d'être mieux accompagnés dans leurs projets entre l'Europe et la Chine, Min Liu, qui travaille comme banquière chez Goldman Sachs France depuis 10 ans, a décidé de lancer au mois d'octobre Eurasia Invest Advisory (EIA), une structure de conseil indépendante dédiée aux projets transfrontaliers avec la Chine.

Min Liu qui est seule aux commandes de la société EIA basée à Paris souhaite intervenir comme conseil sur des opérations de cession, acquisition, partenariat commercial ou capitalistique en offrant un service personnalisé consistant à étudier l'angle Chinois, trouver les bons interlocuteurs, établir les liens de confiance, élaborer la structure et le financement, négocier et clôturer l'opération, accompagner l'exécution et le suivi du projet dans le temps.

« Avant de monter ma société, je me suis demandée quelle était la valeur ajoutée que pouvais apporter par rapport à d'autres personnes », nous explique Min Liu. Réponse : son expertise de banquière M&A généraliste chez Goldman Sachs (pour qui elle a conseillé des deals dans des secteurs aussi variés que la mode, l'alimentaire, l'hôtellerie, les maisons de retraites et le e-commerce) mais aussi et surtout sa double culture franco-chinoise.

L'avantage de la double culture

« Aujourd'hui, j'ai pour ambition de mettre cette richesse culturelle, ainsi que mes expériences M&A, au service des sociétés françaises et chinoises en exploration ou en exécution des projets transfrontaliers », poursuit-elle. « La mission d'EIA, c'est de connecter l'Europe et la Chine, en respectant la diversité et favorisant l'intégration ».

Née dans la ville côtière de Qingdao en Chine, Min Liu a commencé à apprendre la langue française à l'âge de 18 ans à l'Université Océanique de Chine pendant quatre ans. Suite à quoi cette passionnée de culture française a décidé de venir s'installer en France et poursuivre ses études à l'ESSEC (2004-2008). Après plusieurs stages (BNP Paribas, KPMG, Goldman Sachs), elle rejoint en 2008 Goldman Sachs à Paris où elle travaillera 10 ans en qualité d'executive director.

La maîtrise de trois langues (français, anglais, chinois), une double culture et la connaissance parfaite des pratiques du marché en France et en Chine permettent désormais à cet ex-banquière d'affaires d'assurer une connectivité sans faille auprès des clients français et chinois et créer ainsi de la valeur avec des projets transfrontaliers impliquant la Chine.

Ce qui est certain, c'est que Min Liu n'est pas la seule à avoir su tirer profit de sa double culture pour monter son entreprise. D'autres avant elle sont passées par là, à l'image de la franco-chinoise Annie Guo qui a monté la fintech Silkpay après avoir travaillé dans le conseil M&A et la banque d'investissement chez JPMorgan et HSBC. Ou bien encore la franco-coréenne Fleur Pellerin, ex-ministre de la Culture de François Hollande, qui a fondé en 2016 le fonds d'investissement Korelya Capital.

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...