Pourquoi Luxembourg semble faire mieux que Paris en termes de transferts post-Brexit ?

eFC logo
Pourquoi Luxembourg semble faire mieux que Paris en termes de transferts post-Brexit ?

Dans la course aux transferts post-Brexit, la place financière de Paris semble quelque peu marquer le pas. Le directeur financier de HSBC, Ewen Stevenson, a ainsi récemment déclaré que son établissement allait probablement ralentir le rythme de ses transferts vers Paris en raison des incertitudes récentes autour du Brexit, dont la date a été reportée à deux reprises ces dernières semaines. 

Résultat : moins de 100 postes ont été transférés alors que HSBC avait précédemment évoqué le transfert d'un millier d'emplois. De son côté, la place financière de Luxembourg ne semble pas trop pâtir des incertitudes sur l’issue du Brexit. Mieux : le nombre de prestataires de services financiers qui délocalisent leurs activités de Londres à Luxembourg a continué d’augmenter au cours des premiers mois de 2019.

Selon Luxembourg for Finance (LFF), déjà 58 entreprises ont annoncé publiquement ou ont déjà mis en œuvre de telles délocalisations. Depuis janvier 2019, 11 nouvelles délocalisations liées au Brexit ont été publiquement annoncées, sachant que le nombre réel de ces délocalisations pourrait encore augmenter au fur et à mesure des nouvelles annonces.

En tant que première place financière européenne pour les fonds d'investissement, le Luxembourg a attiré principalement des gestionnaires de portefeuille (31). Toutefois, les compagnies d'assurance (13), les banques (8) et les prestataires de services de paiement (6) délocaliseront également ou ont déjà délocalisé leurs activités de Londres à Luxembourg, selon les chiffres de LFF.

Le rapport publié le mois dernier par le groupe de réflexion New Financial mentionnait quant à lui 60 transferts d’établissements financiers vers le Luxembourg, loin derrière Dublin (100) mais nettement devant Paris (41), Francfort (40) et Amsterdam (32). A lui seul, le Grand-Duché représente 18% des transferts post-Brexit.

Un pays qui rassure

« Pour les entreprises, l'écosystème très international et très développé des services financiers, la possibilité de s'appuyer sur les structures existantes et la haute qualité de vie et la stabilité sont autant d'atouts en faveur du Luxembourg », explique Nicolas Mackel, CEO de Luxembourg for Finance.

« La notation du pays est depuis des années au plus haut niveau (triple A) et le climat politique est également très stable. En ces temps d'incertitude politique croissante, les entreprises d'Europe et du monde entier l'apprécie beaucoup », poursuit le président de l’agence de développement du centre financier.

Outre son positionnement de carrefour international, la stabilité économique et politique est en effet l'atout majeur du Luxembourg, tandis qu’en France la crise des gilets jaunes toujours pas terminée a quelque peu écorné l’image de Paris. Dans les desks de la City de Londres, tout le monde a encore en tête l'image massacrée de l'Arc de Triomphe.

Des mesures incitatives

Le Luxembourg a également préparé sa place financière à un éventuel scénario « no deal » du Brexit avec divers amendements législatifs adoptés par le Parlement. Bien qu’un accord d’extension des négociations jusqu’au 31 octobre prochain ait été conclu, le scénario du « no deal » reste fortement probable.

Entre autres choses, les autorités de surveillance financière se verront accorder des pouvoirs spéciaux pour une période limitée si le Royaume-Uni se retire effectivement de l'Union Européenne sans conclure d'accord. En outre, dans le cas d'un « hard Brexit », une période transitoire de 21 mois s'appliquera aux entreprises financières britanniques disposant de bureaux au Luxembourg.

Autant de pistes à explorer et/ou améliorer par la place financière de Paris qui elle aussi se prépare au scénario du pire. Quitte à ce que les deux places travaillent ensemble sur certains sujets. Récemment, la France et le Luxembourg ont par exemple proposé des régimes d’équivalence revus et améliorés comme sur MiFID2. Après tout, l’union fait la force, non ?

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...
Loading...