Classement des langages de programmation en banque par niveau de rémunération

eFC logo
Classement des langages de programmation en banque par niveau de rémunération

Si vous êtes technologue en banque d’investissement, quel est donc le langage de programmation susceptible d’optimiser votre potentiel de rémunération ?

De toute évidence, la réponse paraît relativement simple dans le sens où la plupart des postes d’ingénierie en banque exigent des développeurs qu’ils maîtrisent parfaitement plusieurs langages. Dans le détail pourtant, les postes tech en exposition directe aux systèmes de trading sont généralement mieux payés.

Le tableau qui suit indique les salaires médians et ceux du 90è percentile pour des postes ouverts par les principales banques de New York au cours des 12 derniers mois. L’information provient des données de Burning Glass, fournisseur de données en recrutement.

Au vu de ces chiffres, quelques remarques s’imposent. D’abord que si vous occupez un poste de front office en sales, trading ou banque d’investissement, les salaires vous paraissent sans doute très bas. Les traders fixed income de première année et les banquiers d’investissement à New York gagnent en moyenne 85k dollars en sortie d’école cette année, et les vice-présidents (VP) des plus grandes banques émargent à 170k dollars de salaire fixe – alors même que les technologues du 90è percentile peuvent s’estimer heureux quand ils dépassent la barre des 140k dollars.

Dans ce contexte, il est clair que vous choisirez sans doute d’apprendre C++ pour accéder aux postes tech les mieux rémunérés en banque. Quoi de plus logique : C++ est très utilisé pour les systèmes de trading haute fréquence. Il est donc plus susceptible d’apparaître en trading algorithmique et dans les postes de stratégistes que les autres langages, et constitue par ailleurs un prérequis pour les architectes de systèmes de trading. C’est aussi l’un des plus difficiles à apprendre – « le langage de programmation le plus ardu, réservé uniquement aux plus intelligents, » pour reprendre les mots de Paul Bilokon, quant et trader algorithmique. De façon peut-être assez surprenante, Python paie presque aussi bien au 90è percentile – sans doute en raison de son utilisation dans les postes liés à la data science.

Java, que Paul Bilokon décrit comme un C++ pour les nuls, rapporte moins en comparaison.

Nous avons ajouté Kdb+ au tableau ci-dessus, même si c’est plus une base de données qu’un langage. Au 90è percentile, les chiffres de Burning Glass indiquent un bon niveau de rémunération, même si C++ conserve une légère avance. Sur le salaire médian, Golang reste le plus rémunérateur de tous – mais le différentiel provient probablement plus d’un manque de données que des effets de rémunérations généreuses.

Crédit photo : Martin Sanchez sur Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...
Loading...