USB libère ses banquiers seniors prêts à une autre vie

eFC logo
USB libère ses banquiers seniors prêts à une autre vie

On dirait bien que les VP de JPMorgan ne sont pas les seuls à vouloir quitter la finance et à explorer les pistes les plus diverses pour changer radicalement d’activité. Lors de son intervention hier, Sergio Ermotti, CEO d’UBS sur le départ, a concédé que la pandémie avait conduit de nombreux banquiers d’UBS à revoir leurs priorités.

« Nous avons pris conscience que bon nombre de nos collègues au sein de la banque, et pas seulement des MD très bien payés, envisagent de redéfinir leurs priorités dans la vie, » a déclaré Sergio Ermotti, qui ne part pas ouvrir sa propre librairie comme d’autres ont pu le faire. « … La COVID a changé la vie de beaucoup de gens, et nous n’avons pas l’intention de nous mettre en travers de leur route… »

Et comment UBS s’est-elle donc mise en travers de leur route ? Apparemment, en différant largement le versement des bonus.

Si UBS paie les bonus inférieurs à 300k dollars entièrement en numéraire, les banquiers et traders seniors de l’institution suisse payés selon les termes du ‘Deferred Contingent Capital Plan’ ‘DCCP) doivent attendre cinq ans pour acquérir leur bonus. Les personnels de niveau intermédiaire participant à l’« Equity Ownership Programme » (EOP), le programme d’actionnariat de la banque – qui ne paie l’intégralité que si la banque d’investissement atteint un seuil de rendement des fonds propres de 8%, doivent eux aussi attendre jusqu’aux troisième, quatrième et cinquième années avant de toucher la moindre somme.

Tout cela a changé. Par bienveillance et inspirée par une illumination conséquence de la pandémie, UBS a récemment informé ses salariés présents depuis plus de cinq ans que leurs bonus DCCP et EOP non encore acquis seraient disponibles immédiatement s’ils acceptaient de quitter la banque pour faire s’engager dans une activité totalement différente. Les nouvelles conditions ne s’appliqueront pas s’ils partent à la concurrence.

Ce changement de position semble avoir trouvé un écho favorable. UBS a provisionné 229 millions de dollars au trimestre dernier en lien avec le versement accéléré des bonus de la seule banque d’investissement. 130 autres millions ont été provisionnés dans d’autres divisions. Comme il en ressorti durant la conférence investisseurs d’hier, le montant est significatif compte tenu qu’UBS n’avait ‘que’ un milliard de dollars de rémunérations différées en attente d’amortissement à la fin 2019. Ce qui impliquerait qu’environ un tiers des effectifs seniors seraient sur le départ.

Bien sûr, tout cela suscite quelques réactions. Et bien sûr aussi, les motivations d’UBS pourraient être quelque peu intéressées.

« Cherchez-vous à faciliter le départ d’UBS de MD très bien payés mais plus très performants et qui souhaiteraient partir sur la base du volontariat ? » - telle fut la question posée par Stefan Stallman d’Autonomous Research durant la conférence. Sergio Ermotti s’en est défendu : « Absolument pas, je ne pense pas opportun de retenir des gens qui envisagent de changer radicalement d’activité en leur imposant des délais de versement des bonus plus longs que ceux de nombreuses autres banques. »

Il est pourtant clair qu’UBS pourrait être bien inspirée de réduire quelque peu les coûts. Même sur un trimestre durant lequel la banque d’investissement a enregistré ses meilleurs résultats opérationnels depuis 2015, et qui a vu plus que doubler les revenus des marchés EMEA, le ratio coût/revenus de la banque d’investissement était encore de 74%. Comme le montre le graphe ci-dessous, le ratio coût/revenus de la banque d’investissement en EMEA en particulier semble toujours très élevé à 84%. Laisser partir quelques gros salaires pourrait s’avérer utile, surtout dans un environnement où UBS a aussi besoin d’investir massivement dans la transformation ‘front-to-back’ afin de rester compétitive.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

Close
Loading...
Loading...