Un consulting partner de Deloitte informe les juniors qu’ils ne sont pas maîtres de leur temps

eFC logo
Un consulting partner de Deloitte informe les juniors qu’ils ne sont pas maîtres de leur temps

Quelques cinq mois après la sortie du président de KPMG UK enjoignant à ses équipes d’arrêter de se plaindre de leurs horaires de travail, Alexander Curry, partner et responsable du Royaume-Uni pour Monitor Deloitte, s’est lui fendu d’un courriel expliquant à ses juniors qu’ils n’étaient pas maîtres de leur temps.

Envoyé début juillet, le message que nous avons pu consulter démarre sur un ton plutôt sympathique. « Maintenant, comme vous le savez j’espère, je suis en général plutôt du genre optimiste et adepte du laisser-faire, » écrit Alexander Curry. « Néanmoins, je viens d’avoir quelques discussions avec certains jeunes de la practice qui m’ont mis d’assez mauvaise humeur. Ceux avec qui je me suis entretenu m’ont fait comprendre que c’était à eux de décider comment disposer de leur temps, en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs préférences. »

Alexander Curry fait quelques suggestions sur la manière de gérer son temps : « Si vous voulez faire ce que vous souhaitez, je vous suggère de devenir millionnaire, auteur ou clochard. À défaut, j’aimerais insister sur les règles de planification. »

Deloitte n’a pas encore répondu à notre demande de commentaire. Il semble que les réactions à cet email aient été très discrètes jusqu’ici. Pour une source interne, « si vous recevez ce genre de message alors que vous êtes surchargé de travail et sous-payé, ce n’est pas particulièrement motivant. »

Ancien officier sous-marinier, Alexander Curry a intégré Monitor en 2000 ; il y est devenu partner en 2013 et responsable UK en juin 2019. Son courriel aux juniors fait suite à diverses récriminations sur le temps de travail chez certains des Big Four. Dans un email diffusé en janvier dernier, un manager de l’équipe Assurance d’EY à Hong Kong indiquait que les horaires de travail s’étalaient de 9 h 30 à 23 h 30 en période de forte activité, qu’il n’y avait rien d’inhabituel à travailler jusqu’à minuit, et qu’il fallait s’attendre à travailler aussi le week-end.

Crédit photo : Gian Paolo Aliatis sur Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Close
Loading...
Loading...