Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs
La vie est belle... Quand vous partez.

À 36 ans, ces anciens analysts de Goldman Sachs gagnent facilement plus de 10 millions de dollars

Si vous voulez vous mettre en position favorable pour gagner des dizaines de millions de dollars autour de 35 ans, voici quelques idées qui pourront sans doute vous aider au fil de l’eau. Comme des études à Harvard, par exemple. Ou partager une chambre avec Joshua Kushner, l’investisseur en capital-risque milliardaire et frère de Jared Kushner. Ou bien encore travailler sur la gazette de Harvard avec Alex Blankfein, fils de l’ancien CEO de Goldman Sachs. Mais ce qui fera la différence, c’est un passage, même bref, par Goldman Sachs justement, suivi d’une carrière en private equity chez Apollo Global.

Pas évident de travailler chez Goldman Sachs, où les journées de travail peuvent être longues. Mais Apollo Global peut être bien pire : en 2021, les associates d’Apollo ont commencé à partir par vagues entières, se plaignant de faire des journées de 20 heures et de supporter des comportements odieux. Les rémunérations ont ensuite été relevées pour dédommager les associates d’Apollo des désagréments.

Reed Rayman est l’un de ceux chez Apollo qui a failli claquer la porte lors de la période compliquée vécue par les associates. Entré en 2008 chez Goldman comme analyst, il y est resté deux ans, mais il avait fréquenté Joshua Kushner et Alex Blankfein durant ses études à Harvard. Il a persévéré et, à aujourd’hui 36 ans, il est, comme le note Business Insider, partner chez Apollo, siège à au moins six conseils d’administration et tient ses réunions chez Nobu, à quelques pas de son bureau. Reed Rayman est devenu partner à 33 ans.

Il n’est pas le seul ex-Goldman à afficher une réussite insolente. Aaron Sobel est lui aussi partner chez Apollo. Arrivé en 2011, il a été banquier en leveraged finance chez Goldman Sachs et Morgan Stanley. Comme Reed Rayman, il détient plusieurs mandats d’administrateur. Et toujours comme Reed Rayman, il est jeune. « Ce n’est qu’en créant certains de nos documents officiels que je me suis rendu compte qu’il avait 36 ans, » confie dans un sourire le CEO de l’une des entreprises avec lesquelles il travaille.

Les managing directors de Goldman Sachs gagnent 400k $ en salaire, et plusieurs fois ce montant en bonus. Mais les partners chez Apollo peuvent gagner des dizaines de millions (au Royaume-Uni, 11 partners ont gagné chacun 11 millions de dollars en 2021). Quand on a partagé sa chambre avec les bonnes personnes à Harvard, et survécu aux semaines de 80 heures chez Goldman et aux journées de 20 heures comme associate chez Apollo, tout espoir est permis de se faire un jour une place au soleil. Business Insider laisse d’ailleurs entendre qu’Apollo pourrait assouplir sa position vis-à-vis des juniors et se montrer plus compréhensive que par le passé – il y a aujourd’hui une fonction RH digne de ce nom, et une salle de méditation. Les Rayman, Sobel et consorts seraient en passe de faire évoluer la culture Apollo.

Dans un autre ordre d’idées, il n’est pas forcément simple d’être le père de Sam Bankman-Fried. À l’instant t, votre fils est un héros milliardaire de la contre-culture, porté aux nues pour ses quelques heures de sommeil par nuit sur un pouf et la redistribution de sa fortune ; l’instant qui suit, il est accusé d’être un hédoniste sociopathe et fourbe, et se retrouve méprisé de tous.

Dans un long portrait de SBF (un de plus) et de son organisation aux Bahamas, le Wall Street Journal raconte sa rencontre avec le propriétaire d’un bistrot français haut de gamme, prisé des employés de FTX avant que la plupart d’entre eux ne prennent la fuite vers les États-Unis. Joseph Bankman, professeur de droit fiscal à Stanford et accessoirement père de SBF, en était l’un des clients réguliers quand il rendait visite à son fils à la belle époque de FTX. Mais lors de son passage la semaine dernière, le propriétaire du bistrot a vu tout autre chose : après quelques plaisanteries, le père de SBF a fondu en larmes.

Cliquez ici pour créer votre compte eFinancialCareers et permettre aux recruteurs de vous trouver pour vous proposer les meilleurs postes en technologie et finance.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

author-card-avatar
AUTEURSarah Butcher Editrice Monde

Postulez dès maintenant

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
Offres recommandées
ODDO BHF Asset Management
Analyste Risques de Marché (H/F)
ODDO BHF Asset Management
Paris, France
Alphachain Capital
Junior Trader
Alphachain Capital
Paris, France
Covéa Finance
Analyste Quantitatif H/F
Covéa Finance
Paris, France
S.R Investment Partners
Junior Quantitative Risk Analyst
S.R Investment Partners
Paris, France
Caisse des Dépôts et Consignations
Analyste quantitatif confirmé (H/F)
Caisse des Dépôts et Consignations
Paris, France