Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

À quoi s’attendre en rejoignant Renaissance Technologies

Renaissance Technologies est l’un des spécialistes du trading algorithmique et à ce titre n’a rien d’un établissement de services financiers classique. ‘RenTech’ est l’un des premiers acteurs de l’espace de trading électronique, connu pour être plus une entreprise scientifique que financière. Mais certains aspects ajoutent encore à l’étrangeté de l’affaire, en particulier son CEO pour le moins éclectique. Dans un podcast avec Goldman Sachs, Peter Brown – puisque c’est de lui qu’il s’agit – raconte comment il recrute ses équipes, comment fonctionne l’entreprise et révèle quelques anecdotes sur cette culture d’entreprise peu ordinaire.

Qui dans le viseur de Renaissance Technologies pour le recrutement ?

« On ne prend que des mathématiciens, des physiciens et des informaticiens sans formation en finance et sans lien avec Wall Street, » explique Peter Brown. « La société a été fondée par des scientifiques, elle appartient à des scientifiques, elle est dirigée par des scientifiques. » Le cliché selon lequel il est plus facile d’expliquer les marchés à un mathématicien que les mathématiques à un expert du marché a la vie dure.

Peter Brown a d’autres desiderata. Il veut que les ingénieurs et les quants de Renaissance aient des « capacités en maths, en programmation, l’amour des données, et par-dessus tout, la capacité et le désir de travailler dans un environnement collégial. »

Comment décrocher un job chez Renaissance Technologies ?

Si vous pensez être un bon candidat pour un poste chez Renaissance, soyez prêt à affronter un processus de recrutement intense. Cela commence comme chez les autres : récupération des CV, entretiens téléphoniques, vérification des références…mais ensuite, on passe en hors-piste.

Si vos premiers entretiens chez RenTech sont concluants, on vous demandera de présenter à l’oral un sujet de recherche en lien avec ce que vous feriez « si vous candidatiez pour un poste dans une université, » selon les propres termes de Peter Brown.

Et ce n’est que le début. Pour Peter Brown, les survivants sont ensuite « soumis à une rude journée de résolution de problèmes en maths, physique, statistique, informatique et ainsi de suite, …au tableau noir. »

Le CEO est « très gêné » quand on utilise Excel

Si la maîtrise d’Excel peut être un moyen de se valoriser en banque d’investissement, la magie d’Excel chez Renaissance s’apparente plus à un tabou. Peter Brown, qui automatise régulièrement depuis des années les nombreux process de l’établissement « ne voit juste pas pourquoi les humains éprouvent le besoin de s’impliquer dans le process de traduction des transactions en relevés mensuels. »

Peter Brown indique que 97% des feuilles de calcul utilisées à l’origine par la société ont été éliminées, mais s’avoue « gêné d’admettre que nous avons encore quelques utilisateurs d’Excel… mais on va y arriver. »

Qui est Peter Brown, le CEO de Renaissance Technologies ?

Les CEO des banques sont parfois bizarres, mais Peter Brown est ce qu’on appelle un cas.

À commencer par son éthique professionnelle implacable (et potentiellement l’insomnie) dont peuvent se prévaloir les professionnels de la finance traditionnelle. Il déclare trouver « vraiment fantastique » de travailler « près de 80 heures d’affilée chaque semaine avec quelques heures de sommeil pour seules interruptions. »

Quand il dort, c’est d’ordinaire au bureau. Peter Brown y a déjà passé 2 000 nuits.

Car il est chez lui au bureau. Par le passé, il avait la réputation d’y circuler sur…un monocycle. Il a arrêté après « un accident qui a cassé le monocycle ».

Comment obtenir une augmentation chez Renaissance Technologies

Renaissance exige beaucoup de ses collaborateurs, mais sait se montrer reconnaissante le moment venu.

Peter Brown raconte qu’un soir où il travaillait tard, il a eu besoin à 1 h du matin d’une réponse de la part d’un collègue rentré chez lui. Un autre collègue, présent avec lui au bureau, lui dit alors : « Attends, on ne peut pas appeler ce gars en pleine nuit, il n’est pas payé en conséquence. » Quelle fut la solution ? Il a appelé la personne, lui a annoncé une augmentation, et lui a posé la question dans la foulée.

Ce n’est certes pas la norme. Si vous voulez vraiment gagner plus chez Renaissance, assurez-vous que toutes les équipes travaillent bien ensemble. « Tout le monde est payé à partir de la même source, et non pas en fonction de l’argent qu’ils nous ont fait gagner, » explique Peter Brown.

Si dans d’autres établissements, il est important d’intégrer une équipe à forte visibilité, Renaissance « remanie constamment ces équipes afin que les gens apprennent à se connaître au sein de la boîte, » indique Peter Brown.

Renaissance Technologies est-elle ouverte au travail à distance ?

Pas vraiment. Peter Brown raconte avoir eu « l’impression que nous n’étions pas aussi créatifs en télétravail [pendant la pandémie] que quand nous étions ensemble. » L’ « esprit de corps, c’était mieux en présentiel. »

Malgré tout, Ren Tech a passé du temps durant la COVID à créer un système de conférence grâce auquel les gens peuvent tenir des réunions, faire des présentations et ainsi de suite. Sa concurrente Jane Street a adopté une approche similaire et les deux entreprises utilisent encore leurs nouveaux systèmes aujourd’hui.

Combien paie Renaissance Technologies ?

Les salaires chez Renaissance ne sont pas renversants comparés à ceux de ses concurrents comme Jane Street, mais les gens qui y travaillent sont devenus très riches au fil des ans grâce à la possibilité qu’ils ont eue d’investir dans le Medallion Fund.

Renaissance recrute pour plusieurs postes à pourvoir en ingénierie et recherche sur deux sites, l’un à New York et l’autre dans la localité d’East Setauket, sur la côte nord de Long Island. Les mieux rémunérés sont ceux des data programmeurs et des chercheurs, mais tous les candidats peuvent envisager des salaires supérieurs à 150k $ (140k €). Comme dans tous les établissements de trading, ce n’est pas le salaire qui compte, mais le bonus.

Click here to create a profile on eFinancialCareers and make yourself visible to recruiters hiring for top jobs in technology and finance. To stay informed, Sign up here to get Morning Coffee in your inbox or sign up to our new Technology Newsletter

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: +44 7537 182250 (SMS, Whatsapp or voicemail). Telegram: @SarahButcher. Click here to fill in our anonymous form, or email editortips@efinancialcareers.com. Signal also available

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

author-card-avatar
AUTEURAlex McMurray

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Offres recommandées
Canopee Group
Analyste Quantitatif Risque (H/F)
Canopee Group
Paris, France
Caisse des Dépôts et Consignations
Assistant.e de gestion du pôle HY et Obligations Convertibles F/H
Caisse des Dépôts et Consignations
Paris, France
Caisse des Dépôts et Consignations
Ingénieur quantitatif data scientist confirmé (H/F)
Caisse des Dépôts et Consignations
Paris, France
ALFIC
Quant FX H/F
ALFIC
Paris, France

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail