Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

« Quand j’étais dans le trading, je dépensais 140k $ par an pour de la cocaïne »

J’ai passé vingt ans en salle des marchés dans une grande banque d’investissement américaine, et vers la fin de cette période, j’étais très accro à la cocaïne. Personne n’en savait rien.

J’en étais arrivé au point de dépenser 140k $ (environ 130k €) ou plus par an en cocaïne. J’en prenais 20 à 30 g par semaine, et cet argent partait direct dans mon nez. Je quittais la salle des marchés pour aller aux toilettes plusieurs fois par jour.

J’ai commencé à prendre de la coke en soirées, pour m’aider à contourner mon angoisse en société, mais avec le temps, je suis devenu dépendant. Je n’ai aucun doute sur le fait que les tensions liées à mon activité en salle des marchés aient joué un rôle, mais ça allait bien au-delà. J’utilisais la cocaïne comme un tuteur pour tous les aspects de ma vie : j’étais dans un pays où je ne voulais pas être, à faire un job que je ne voulais pas faire, et j’étais avec une femme avec qui je ne voulais pas être. Prendre de la coke, c’était un symptôme de mes problèmes au sens large. Il y avait un trou béant dans mon âme.

J’étais un consommateur très discret, si bien que personne ne s’est rendu compte de rien. J’ai perdu énormément de poids, mais j’ai raconté à tout le monde que je m’entraînais pour un triathlon. Ma petite amie de l’époque a fini par tomber sur un sac et m’a demandé ce que c’était ; j’ai avoué que j’étais accro et je suis parti en désintox. Même là, je n’ai rien dit à ma famille en rentrant.

En désintox, je me suis effondré. J’étais à fond dans le style de vie des banquiers. J’avais une grande maison, une grosse voiture, beaucoup d’argent, mais au fond, je n’avais rien. Je me mettais à pleurer de manière incontrôlable. Je savais que si je n’arrêtais pas, je mourrais. Le désir physique et mental était dévorant.

J’ai dû réapprendre la vie. Je suis passée par un programme en 12 étapes et je suis devenu clean. J’ai changé de vie, changé de copine et changé de carrière. – Quand tout ça a été terminé, je ne suis pas revenu dans le trading, alors que j’avais une multitude de propositions. Cette période de ma vie était révolue.

Quel conseil donnerais-je à des gens dans la même situation ? Ne laissez pas dégénérer les choses à ce point. J’aurais préféré agir avant que mon addiction ne devienne aussi extrême. Et pour celles et ceux des autres marchés ? Prêtez attention à ce que peuvent traverser vos collègues. Ma vie était en train de s’effondrer, mais personne n’aurait pu le deviner. Quand je raconte à mes anciens collègues que j’ai été accro pendant des années, ils ne me croient toujours pas. Je l’ai très bien caché.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: +44 7537 182250 (SMS, Whatsapp or voicemail). Telegram: @SarahButcher. Click here to fill in our anonymous form, or email editortips@efinancialcareers.com. Signal also available.

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

author-card-avatar
AUTEURKent Bray

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
À lire aussi
Offres recommandées
Tikehau Investment Management - Annonces
Middle Office Fund Operations Analyst
Tikehau Investment Management - Annonces
Paris, France
Caisse des Dépôts et Consignations
Analyste ESG F/H
Caisse des Dépôts et Consignations
Paris, France

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail