La nouvelle équation entre CFA et MBA

eFC logo
La nouvelle équation entre CFA et MBA

Nous avons beaucoup écrit il y a quelque temps sur la meilleure option à choisir entre passer les examens du CFA ou s’engager dans un MBA. Comme nous l’expliquions alors, la décision comportait cinq critères : le coût (les examens du CFA sont beaucoup plus abordables) ; la flexibilité de chacun pour s’y préparer (plus facile pour le CFA que pour un MBA) ; le potentiel de rémunération à en retirer (indéterminé et difficile à établir sans entrer en détail dans l’expérience des CFA Charterholders) ; la carrière envisagée (à l’époque, probablement gestionnaire de portefeuille avec la certification CFA et banquier M&A avec un MBA) ; et la pertinence des connaissances acquises à l’issue de chaque parcours.

Aujourd’hui, le choix entre ces options nécessite toujours de prendre tous ces facteurs en considération. Mais comme le souligne Bloomberg, il en est un autre à prendre en compte : votre tolérance au stress.

Avec des taux de réussite respectifs de 25%, 40% et 42% pour les niveaux I, II et III en 2021, décider de se présenter aux examens du CFA nécessite d’être convaincu que vous saurez réussir tout en gérant le stress, induit par les statistiques indiquant une forte probabilité d’échec. Comme nous l’a fait remarquer un candidat, les chances de réussite aux trois examens sont maintenant d’une sur 24 (25% x 40% x 42% = 4,2 %), voire inférieures pour ceux qui les passent pour la première fois – les taux de réussite prenant aussi en compte les candidats se présentant pour la deuxième ou troisième fois.

Selon Bloomberg, il faut en moyenne quatre à cinq ans pour obtenir la certification CFA Charter, soit une durée assez longue à supporter ce stress. Le contexte - les candidats travaillent généralement à plein temps pendant la préparation, au moins pour les niveaux II et III – ne fait qu’aggraver les choses, sachant que chaque session requiert au moins 300 heures de préparation pour avoir une petite chance de réussir. – Obtenir la certification CFA implique donc quatre années de stress, dans un contexte de révisions solitaires après la journée de travail, à des heures que vous consacreriez en d’autres circonstances aux amis et à la famille. Comme l’a dit quelqu’un en évoquant l’un de ses amis qui se préparait aux examens du CFA : « Je ne le voyais pas. C’était comme s’il était mort. »

Par comparaison, un MBA vous coûtera une petite fortune, à la fois en frais et en revenus potentiels non réalisés durant un an. Mais vous vous ferez des amis, et il est probable que vous réussirez. On entend rarement parler d’échec aux meilleurs MBA pour une simple et bonne raison : le stress du MBA est limité aux tout début, et lié à l’angoisse de ne pas être accepté dans l’un des meilleurs cursus, les aptitudes de chacun ayant été vérifiées au préalable. Quoi qu’inférieur pendant la durée des études, le stress du MBA a cependant tendance à perdurer : une fois décrochée la certification CFA Charter, c’en est fini du stress ; avec un MBA, il reste à rembourser tous les frais.

Crédit photo : mahdis mousavi sur Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you'd like to share? Contact:  sbutcher@efinancialcareers.com

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will - unless it's offensive or libelous (in which case it won't.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...