Trouvez votre emploi idéal
Espace Recruteurs

Deux anciennes de Goldman Sachs reviennent sur leur départ : « c’était mon identité »

Cela fait maintenant deux semaines que Goldman Sachs a entamé sa plus large réduction d’effectifs depuis la crise financière. Pour les 3 200 personnes licenciées, ce n’est que le début. Tout le monde ne se montre pas aussi optimiste que ce MD de Goldman avec qui nous nous étions entretenus il y a quelques semaines ; beaucoup en sont encore à s’adapter à cette nouvelle réalité.

« Quand on travaille pour Goldman Sachs, cela devient une partie de votre identité, » raconte Lauren Hornacek, ancienne associate chez Goldman qui coache aujourd’hui des femmes qui en sont parties. « On peut entrer dans une pièce remplie de parfaits étrangers deux fois plus âgés que nous, et en général, tout commence par : « Bonjour, vous faites quoi dans la vie ? » Quand vous dites que travaillez pour Goldman Sachs, votre crédibilité est instantanée. Les gens vous écoutent. »

Quand vous partez, c’en est fini. Jamie Fiore Higgins, ancienne MD de Goldman, a publié l’an dernier un ouvrage dépeignant son expérience dans la banque. Elle y écrivait qu’à son départ, elle se sentait épuisée et perdue. La période qui a suivi lui semblait remplie de « la misère de banlieue » - elle n’était plus cette MD gérant des volumes d’affaires de plus d’un milliard de dollars, juste une femme lambda qui s’occupait de ses enfants et de sa maison. Au début, cela lui paraissait une énorme erreur.

Aujourd’hui, à l’instar de Laurent Hornacek, Jamie Fiore Higgins est devenue coach. Et comme pour Lauren Hornacek, certains de ses clients ont été licenciés par Goldman il y a deux semaines. « Ça a été un choc, » nous confie-t-elle. « Même s’ils savaient que les licenciements allaient arriver, une partie d’eux-mêmes pensait qu’ils ne seraient pas concernés par les réductions de postes, » confirme Lauren Hornacek. – Le sentiment qui prédomine est que les suppressions de poste ont été injustes : « les gens sont tristes et en colère, ils ne comprennent pas. Ils avaient de bonnes évaluations, alors comment est-ce possible ? Ils sont encore sous le choc. Ils ont respecté leur engagement et voilà où ils en sont. »

Tout licenciement induit une forme de processus de deuil, mais se faire licencier par un employeur de la trempe de Goldman Sachs peut être particulièrement difficile à accepter. Lauren Hornacek indique travailler avec des gens qui ont passé des années chez Goldman, et qui ont toujours eu d’excellentes évaluations. « Ils étaient impliqués à 100% dans leur job, et ils l’adoraient. C’est extrêmement difficile d’accepter ce genre de situation. Comment se réconcilier avec le fait d’avoir eu un super poste, dans lequel vous étiez performant, et le perdre au bout du compte ? »

Si les chasseurs de tête n’ont pas tardé à conseiller aux ex-Goldman de retrouver un poste avant que les banques européennes ne contribuent à faire grossir le flot des candidats, Jamie Fiore Higgins comme Lauren Hornacek alertent sur les risques de précipitation. « Je conseille aux gens de prendre le temps de comprendre ce qu’ils attendent de leur prochain poste, » dit la première. Lauren Hornacek relève que parmi les récents licenciés de Goldman, beaucoup ont oublié ce qui les intéresse, et précise qu’ils ont besoin de temps pour réfléchir à ce qu’ils aiment faire. Ce peut être différent de ce qu’ils aimaient plus jeunes ; elle leur conseille de penser en termes de valeurs fondamentales, et de ce qui revêt une réelle importance à leurs yeux.

Si certains affichent l’envie de revenir sur le marché dans une fonction similaire, il faut du temps pour trouver de nouvelles voies. Jamie Fiore Higgins écrit avoir eu besoin de se déprogrammer de la croyance selon laquelle elle n’était rien sans le nom ni l’argent de Goldman Sachs. L’hiver qui a suivi son départ a été le plus dur, mais à l’été, tout était différent : « je m’étais tellement faite à mon nouveau rythme à la maison qu’il m’arrivait même parfois de me demander si ma période Goldman avait vraiment existé. »

Cliquez ici pour créer votre profil eFinancialCareers. Soyez visible auprès des recruteurs qui cherchent à pourvoir des postes respectueux de la vie de famille en technologie et finance.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

author-card-avatar
AUTEURSarah Butcher Editrice Monde

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail

Donnez un nouvel élan à votre carrière

Trouvez des milliers d'opportunités emploi en vous inscrivant sur eFinancialCareers dès aujourd'hui.
Les dernières offres d'emploi
AXA Investment Managers
Senior Operational Structurer (x,f,m)
AXA Investment Managers
Puteaux, France
AXA Investment Managers
Experienced Investment Support Analyst
AXA Investment Managers
Puteaux, France
AXA Investment Managers
Alternance - Regulatory Reporting Strategic Solution
AXA Investment Managers
Puteaux, France
AXA Investment Managers
Controleur de Gestion Experimenté
AXA Investment Managers
Puteaux, France
AXA Investment Managers
Alternance - Communication interne
AXA Investment Managers
Puteaux, France
AXA Investment Managers
Alternance - Assistant(e) Attaché(e) de Presse
AXA Investment Managers
Puteaux, France

Abonnement newsletter

Recevez les derniers conseils carrière et toute l'actu emploi finance directement dans votre boîte mail