Morgan Stanley en quête de quants à Paris – tour d’horizon des profils privilégiés

eFC logo
Morgan Stanley en quête de quants à Paris – tour d’horizon des profils privilégiés

Grandes manœuvres en vue chez Morgan Stanley à Paris. L’an dernier, la banque américaine a embauché 50 personnes au siège parisien de la rue de Monceau, dans le 8è arrondissement. Cette année, elle prévoit 50 recrutements supplémentaires et vise à la fin 2023 un effectif de 300 personnes à Paris, contre 200 à l’heure actuelle.

La plupart des nouvelles embauches concerneront des quants. – Morgan Stanley veut développer un « centre mondial de recherche appliquée pour les activités de marché » et a choisi de l’installer à Paris. La raison en est simple.

Les quants français sont réputés pour compter parmi les meilleurs du secteur, et les établissements français d’excellence qui les forment sont extrêmement sélectifs. L’ancienne partner de hedge funds Dominique Mielle, elle-même française, évoque un ratio de 200 admissions pour 10 000 candidatures.

Les établissements français qui forment les meilleurs quants sont bien connus. L’Université Paris Dauphine-PSL se classe généralement parmi les premiers et a déjà fourni des quants de renom à Morgan Stanley. – Jacques-Olivier Moussafir, docteur en mathématiques de Dauphine, y est entré comme trader quantitatif à Paris en octobre 2020. Arnold Fadikpe, autre diplômé de Dauphine, a rejoint le bureau parisien en novembre 2021 en tant que stratégiste dérivés actions.

Parmi les autres établissements de pointe pour les quants, on trouve bien sûr l’École Polytechnique, d’où est issu Hamza Lemssouguer, le prodige trentenaire du trading. Ce multi-diplômé de Polytechnique, entre autres en mathématiques et statistiques, a quitté Credit Suisse l’an dernier pour monter son propre fonds ; il y a donc peu de chance de le croiser à court terme chez Morgan Stanley, mais tout porte à croire que la banque américaine pourra s’appuyer sur quelques autres anciens de Polytechnique. – C’est le cas de Sami Zayani, diplômé en mathématiques de Polytechnique en 2014, et embauché en recherche quantitative. Elle compte par ailleurs, toujours en finance quantitative, plusieurs diplômés de l’ENSAE Paris, de l’Université Pierre et Marie Curie [devenue UPMC (Paris 6) puis Sorbonne Université], et de l’École Nationale Supérieure des Mines de Nancy.

Morgan Stanley ne sera pas la seule à courtiser les quants français cette année. Les hedge funds Citadel, Millenium et ExodusPoint sont eux aussi en plein recrutement dans la capitale. Si les quants français se plaignent depuis longtemps de leur rémunération, 2022 pourrait bien être l’année du grand changement.

Cliquez sur ce lien pour télécharger notre enquête complète sur les salaires et bonus.

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available (Telegram: @SarahButcher)

Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close